Les cérémonies commémoratives

Les cérémonies commémoratives sont très suivies à Chambly, faisant ainsi vivre le devoir de mémoire.

Celles de Chambly se tiennent à la fois avec les membres des associations patriotiques mais également avec le concours des jeunes élus du Conseil communal des enfants (CCE) et de l'Assemblée des jeunes citoyens (AJC) participent à toutes les cérémonies commémoratives organisées au cours de l'année et s’attachent aussi à perpétuer le devoir de mémoire : lecture de poèmes et chants patriotiques donnent un nouvel élan à ces cérémonies.

Le patrimoine commémoratif

La Place Carnot

Le 21 mai 1940 à 18 h sur cette place et au lieu dit "la briqueterie" sont morts pour la France 25 soldats du 7ème régiment d'infanterie Coloniale et une civile, victimes d'un bombardement de l'Aviation Allemande.

Le Parc Camille Desmoulins

Le monument du Parc Desmoulins rend hommage aux héros qui se sont battus pour que cesse l'esclavage.

La Place de l'Hôtel de Ville

Le monument de la place de l'Hôtel de Ville commémore les morts pour la France aux guerres 1870, 1914 et 1939.

Le Cimetière

Deux monuments aux morts se situent au cimetière. Ils commémorent les guerres 1914/1918 et 1939/1945.

Les autres lieux commémoratifs

Plusieurs rues camblysiennes rappellent le souvenir des nombreux déportés :

  • Rue Raymond Andrieux : Ajusteur, né le 13 avril 1907 à Ivry-sur-Seine, Raymond Andrieux est arrêté le 20 février 1944 en même temps que tous les membres de sa famille. Déporté, il est mort le 8 novembre 1945 quelques jours après son retour à Chambly.
  • Rue Aurélien Cronnier : Né le 20 septembre 1895 à Méru, ancien conseiller municipal communiste déchu en février 1940 par le gouvernement Daladier, Aurélien Cronnier a été arrêté le même jour que la famille Andrieux. Il est mort le 2 octobre 1944 à Mauthausen.
  • Impasse du 22 mai 1948 : Cette voie a été baptisée ainsi afin de commémorer la fin de l'esclavage.