Les moulins

Dès le quatorzième siècle, une charte royale faisait état de l'existence de trois moulins à eau à Chambly. Au XVIème siècle, la plupart furent détruits durant les guerres de religion. Au XVIIème siècle, sept moulins fonctionnaient à nouveau grâce au courant de l'Esches : le moulin du Mesnil-Saint-Martin, le moulin de Saint-Aubin, le moulin de Vigneseuil, le moulin de Mennecourt, le moulin à drap, le moulin de Bassault et le moulin Neuf.

Le moulin de Mesnil Saint-Martin

Le hameau du Mesnil-Saint-Martin se situe en amont de Chambly, au bord de l'Esches. Il dépendait de l'ancienne paroisse Saint-Martin de Chambly. Une ferme y a été construite et son portail, avec sa petite porte latérale surmontée d'une niche à coquille, date de 1629. Le moulin de la ferme fût construit en 1640, en bas du chemin qui mène à l'Esches. Au fil des siècles, le moulin connaît divers propriétaires. Les plus grands changements furent apportés par M. Compagnon en 1839. Il fait réaliser une dérivation de la rivière pour augmenter la puissance du courant, le bâtiment fût rehaussé de deux étages.
Depuis 1920, la famille d'Alain Chevrier, actuel président du Moulin Deligne, règne en maître sur la meunerie de Chambly. Aujourd'hui, cette société exemplaire emploie 43 personnes. Après deux ans de travaux, Alain Chevrier et son épouse étaient fiers de montrer à l'occasion d'une semaine de portes ouvertes les réalisations architecturales de très hautes qualité et les innovations techniques uniques réalisées dans leur moulin. Avec une production de plus de 2000 quintaux de farine par jour, le Moulin Deligne s'assure une position très enviée sur le monde de la minoterie en France.

Le Moulin Deligne est le seul existant encore aujourd'hui à Chambly.

Le moulin de Saint-Aubin

A deux pas de l'Hôtel de Ville se dressait jusqu'en 1937 le Moulin de Saint-Aubin. Après avoir appartenu aux moines de l'ordre de Saint-Benoît au Moyen-âge, il servit d'usine banale aux Lazaristes, un ordre fondé par Saint-Vincent de Paul. Il passa ensuite au prieur de Chambly et rentra dans le domaine public à la Révolution. En 1840, son propriétaire, M. Blot, le fit monter à l'anglaise et on y fabriqua des appareillages électriques. Le moulin fut ravagé par les flammes en 1937.

Le moulin de Vigneseuil

Le moulin de Vigneseuil (au moyen âge, Vinnecuel ou Vignetel alors hameau de Chambly) est à l'entrée de la ville, en bordure du chemin de Chambly à Chaumont. Ses origines remontent à cette époque.
En 1835, un bâtiment à quatre étages est construit et l'appareillage mécanique du moulin modifié ce qui en fait l'un des moulins les plus modernes de l'Oise. Le moulin subit diverses destructions et reconstructions au fil des ans. Jusqu'en 1939, la roue fonctionna, fournissant l'énergie à une petite fabrique de menuiserie.

Le moulin de Mennecourt

Appelé aussi deuxième moulin de Vineseuil, le moulin de Mennecourt est une usine très ancienne. Au moment de la révolution, sa propriétaire en fit une filature de coton. Quatre étages furent ajoutés ainsi qu'un grand magasin de 34 mètres de long. L'affaire ne réussit pas et dans les années 1830, le lieu devint une fabrique de couteaux, poignards et instruments aratoires. L'affaire périclita à nouveau et une fabrication de farine fut à nouveau installée, jointe à une nouvelle filature.
Le moulin fut ensuite acheté par un meunier. Il continua de fonctionner jusqu'à sa destruction par un incendie dans les années cinquante. Aujourd'hui, les bâtiments ont été transformés en logements.

Le moulin à drap

En sortant de Chambly, à droite après le passage à niveau, une grande propriété, provenant de la succession du Prince de Conti, accueillait en 1825 un moulin à drap. En 1840, son propriétaire le fait transformer en moulin à farine. Il fonctionne jusqu'en 1905, date à laquelle le moulin est détruit par un incendie. Dans les années 1980, les anciens bâtiments sont transformés en logements.

Le moulin de Bassault

Ses origines remontent au moyen-âge, et il tient son nom « Bas Saut « de la hauteur de sa chute d'eau qui n'excédait pas un mètre. Transformé en laiterie au début du XXème, sa roue à aube fut abandonnée.

Le moulin neuf

Déjà mentionné en l'an 1000, ce moulin est le plus vieux de Chambly et même certainement de la vallée de l'Esches. Il fit partie des domaines des Princes de Conti. Les bâtiments abritèrent de nombreuses entreprises et diverses transformations jusqu'au milieu des années 1980, époque où ils furent abandonnés.

eZ Publish™ copyright © 1999-2017 eZ Systems AS