La révision du plan local d'urbanisme 2017

L’équipe municipale a engagé une révision du Plan local d’urbanisme de la commune. Ce document, qui dessine le Chambly de demain, sera réalisé en concertation avec les Camblysiens.

Le premier Plan local d’urbanisme Camblysien date de 2006 avec le passage du précédent POS (Plan d’Occupation des Sols) au PLU, il a donc 10 ans cette année. La révision qui s’engage a vocation à faire le bilan de celui-ci et à intégrer des objectifs nouveaux. Elle permettra d’élaborer collectivement un projet partagé qui dessinera le visage du Chambly de demain.

Cette révision permettra également d’intégrer les évolutions des dispositions en matière d’urbanisme, comme le Grenelle de l’environnement et la loi ALUR (loi pour l'Accès au Logement et un Urbanisme Rénové), ainsi que le SRCE (Schéma Régional de Cohérence Écologique).

L’Appel d’Offres pour cette révision a permis de retenir bureau d’étude Cittanova pour accompagner la commune dans cette démarche. Ce bureau est spécialisé dans les domaines du conseil en Urbanisme, en environnement, architecture et paysage.

Les élus ont plusieurs pistes concrètes pour le Chambly de demain. Ainsi, parmi les propositions qui seront soumises à la concertation, trois axes majeurs se détachent :

- Conforter le hameau du Mesnil Saint Martin dans sa vocation d’espace de loisirs verts et le désenclaver par un accès nouveau via la zone d’activités des Pointes. « Le Mesnil-Saint-Martin comporte de vastes espaces naturels. Nous souhaitons valoriser ce site, l’aménager en espace bucolique dédié à la détente et au sport pour tous. Nous imaginons en faire le poumon vert de Chambly, où l’on pourra venir en famille ou entre amis passer des moments agréables au bord du cours d’eau ou au milieu d’une nature généreuse. » détaille Patrice Gouin, maire adjoint délégué à l'aménagement durable, à l’Urbanisme, au développement économique et à la redynamisation du centre-ville.

- Poursuivre une urbanisation et une croissance de la population maîtrisées. Afin de lutter contre le phénomène de desserrement* et ainsi maintenir son niveau de population, la commune doit construire environ 50 logements par an. Le PLU confirmera les secteurs urbanisables.

- Renforcer le dynamisme économique. Après le succès de la zone d’activité des Portes de L’Oise – aujourd’hui remplie - et l’achèvement prochain de la zone commerciale et de loisirs, les secteurs dédiés à accueillir de nouvelles activités et donc toujours davantage d’emplois seront à définir.

L’élaboration du PLU s’effectuera dans le cadre d’une concertation permanente avec l’ensemble des Camblysiens, la population sera informée à chaque étape du processus. Afin de vous informer au mieux, la mairie met en place une communication spécifique pendant toute la durée de la révision du Plan local d’urbanisme. Une information régulière à travers les publications municipales, comme le site Internet de la commune ou votre journal Chambly ma ville. Des expositions publiques présentant les étapes et les orientations générales du document, accompagnées de réunions publiques seront également organisées. Enfin, un registre de concertation papier doublé d’une alternative numérique seront mis à disposition pour recueillir vos observations, suggestions et autres demandes liées au PLU. Le Chambly de demain se dessinera avec vous !

* Le phénomène de desserrement est la baisse du nombre d’habitants par foyer. Ainsi sans construction de nouveaux logements, la population baisse irrémédiablement. Pour Chambly cela se traduit par un passage de 2,67 habitants par logement en 1999 à 2,47 en 2009, et cette tendance se poursuit : elle est générale au plan national.

eZ Publish™ copyright © 1999-2017 eZ Systems AS