La gendarmerie et la police municipale en opération sensibilisation

Vendredi 14 octobre en matinée a eu lieu pour la première fois à Chambly une opération de prévention appelée "Carton jaune". Au cours de cette opération dédiée à sensibiliser les usagers de la route, gendarmes et policiers municipaux se sont postés à plusieurs endroits de la commune afin d'opérer des contrôles routiers.

A la différence d'une arrestation classique qui aurait donné lieu à amende et retrait de point(s) sur leur permis de conduire, les contrevenants se sont vus proposer une alternative immédiate : se rendre au gymnase Aristide Briand ou 4 ateliers dédiés à la prévention les attendaient (prévention routière, pompiers, stupéfiants et alcool) . Bruno Saiu, coordinateur sécurité routière auprès de M. le Préfet, propose ainsi un stand avec un simulateur où le conducteur est confronté à un accident. Les opérateurs observent les comportements et les corrigent si besoin. Des conseils ainsi que des rappels importants de choses apprises à l'auto école mais oubliées depuis. Saviez vous par exemple que conserver son pied au dessus du frein pendant la conduite fait gagner une demi seconde ? Et qu'une demi seconde à 90 km/h fait gagner près de 15 mètres ? Et 15 mètres de gagnés peuvent permettre d'éviter l'accident ! Ce matin là, policiers et gendarmes ont principalement été confrontés au non port de ceinture, aux excès de vitesse et au téléphone au volant. Les forces de l'ordre ont ainsi arrété une mère de famille emmenant ses 3 enfants à l'école. Personne au sein du véhicule ne portait la ceinture de sécurité ! En passant 40 mn à bénéficier des conseils de prévention, cette camblysienne a échappé à 360 € d'amende ainsi qu'au retrait de points. Quelques minutes plus tard arrivait un jeune trentenaire surpris à 25km/h au dessus de la vitesse autorisée. Humble, il explique au terme de son parcours de sensibilisation "C'est vrai que ça fait réfléchir. On devrait nous obliger à passer devant ces ateliers régulièrement".
Présent au milieu de ses agents de la police municipale lors de cette opération, Marc Virion, maire-adjoint à la tranquillité publique, à la sécurité et au sport d'élite, est résolument pour ce type d'opération de prévention : "J'y suis très favorable, cela permet de sensibiliser efficacement plutôt que de réprimer, c'est quelque chose de très pédagogique." Il ne fait nul doute que les contrevenants ayant échappé à une amende et un retrait de points pensent sensiblement la même chose...

eZ Publish™ copyright © 1999-2017 eZ Systems AS