Vous êtes dans : Accueil > Culture & Loisirs > Sports > Badminton : Le BCCO en quête d'un 5è sacre national

Badminton : Le BCCO en quête d'un 5è sacre national

Les 3 et 4 mai prochains, le Badminton Club de Chambly Oise tentera l'exploit de remporter un 5ème titre consécutif de Champion de France par équipe. Une participation aux plays-off que Thomas Rouxel (capitaine de l'équipe) et ses coéquipiers ont obtenu grâce à une excellente saison avec neuf victoires et un match nul en 10 rencontres disputées.

Une compétition finale qui se déroulera à Andrézieux-Bouthéon, petite ville du département de la Loire. C'est là-bas que le BCCO y retrouvera en demi-finale les deuxièmes de la poule 2, soit l'ASPTT Badminton de Strasbourg. En cas de qualification pour la finale, le BCCO sera opposé au vainqueur du match entre Issy les Moulineaux Badminton Club 92 (IMBC92) et le Badminton Club d'Aulnay-sous-Bois (CBAB).

Encore invaincus, Sébastien Vincent, entraîneur de l'équipe première, et son équipe, que l'on décrit comme "homogène et expérimentée » peuvent nourrir de légitimes espoirs de conserver leur titre de champion de France. Le club pourra compter sur la présence de Kirsty Gilmour, spécialiste du simple dame, qui s'est emparé de la médaille de bronze lors des Commonwealth Games 2018 disputé en Australie. Quant à Eetu Heino, il s'est récemment hissé en demi-finale (simple homme) de l'Open de Finlande. Pendant que ses coéquipiers camblysiens, eux glanaient leurs neuvième victoire lors de l'ultime rencontre de la saison.

Prochain objectif donc : les play-offs du championnat de France ! Comme son slogan le clame, ce prochain rendez-vous sera l'opportunité pour le BCCO de montrer qu'il ira toujours plus haut.

 

Interview du président du Badminton Club de Chambly Oise, Patrice Lannoy.

Monsieur Lannoy, comment pourriez-vous qualifier votre saison dans l'ensemble ?

Dans l'ensemble c'est une très bonne saison, ce que nous avions prévu. Malgré quelques incidents et blessures survenues, cela ne nous a pas empêchés de réaliser le parcours collectif escompté.

Quelles sont, selon vous, vos chances de remporter ce 5ème titre ?

On y va pour ça ! Bien que les autres se soient renforcés, on y croit. Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas, elles sont de plus en plus difficiles. On jouera Strasbourg en demi-finale, équipe qui a enregistré pas mal de recrues cette saison.

Redoutez-vous l'ASPTT Badminton de Strasbourg ?

Sur le papier c'est du 50/50. Il nous faudra être bien préparés, aussi bien physiquement que mentalement. La différence face à Strasbourg se fera essentiellement sur les rencontres en double. Il est probable que l'on gagne au moins 3 matchs sur 4 en simple, et pourquoi pas les 4 en cas de grosse perf. Un gros simple dame attendra Kirsty Gilmour, face à une joueuse russe bien placée au classement mondial. Nous avons l’avantage d’avoir une grosse expérience de ces grands rendez-vous, c’est un plus important. Nous sommes confiants.

Selon vous, qu'est ce qui a pêché dans la conquête du titre européen la saison dernière ?

La formule de la coupe d'Europe est très différente du championnat de France interclubs. La compétition nationale est constituée de 8 matchs dont 2 simples hommes, 2 simples dames et 2 mixtes. Le format européen lui, est composé d'un seul simple homme, un seul simple dame et un seul mixte. Notre force réside principalement dans les matchs en simple, vous comprenez donc le désavantage du modèle européen. La finale de l'an dernier s'est jouée à pas grand-chose puisque lors du double nous laissons l'adversaire reprendre le dessus alors que nous étions à 5 points de la victoire. C'est le sport, il faut être très costauds mentalement à ce niveau.

Avez-vous, par hasard, des projets pour la saison prochaine ?

En terme de recrutement oui. Nous allons recruter une jeune française au talent très prometteur, spécialiste du simple dame. Nous préparons aussi un renforcement pour les doubles masculin et féminin. Ce qui nous permettra de compenser les arrêts de carrière de certains de nos joueurs.

Et l'avenir ?

Avant tout, le championnat de France jeunes de Mulhouse suivra les plays-off des séniors. Avec 5 qualifiés pour le BCCO, dont le champion de France minime qui passe en cadet 1, nous disposons de réelles chances de médailles. En ce qui concerne l'avenir sur le long terme, la France accueille les Jeux Olympiques 2024, nous aurons à cœur de briller chez nous, il faut donc commencer à se préparer dès aujourd'hui. Nous espérons un soutien important de la commune, du département et de la région pour obtenir davantage de créneaux d’entrainements dans une structure adaptée. Le projet de plaine des sports de Chambly va en ce sens.

Article et interview réalisés par Youssef Arif pour la mairie de Chambly

 

Envoyer cette page par courriel Haut de page
Ma radio Chambly
AlloChambly
Facily, la vie facile à Chambly