Vous êtes dans : Accueil > Culture & Loisirs > Archives - Culture et Loisirs > Théâtre : Le Misanthrope, par les tréteaux de France

Théâtre : Le Misanthrope, par les tréteaux de France

Le Misanthrope, par les tréteaux de France, Coproduction Compagnie du Matamore

Vendredi 25 novembre 2011

à 20H30

Gymnase Aristide Briand

Tarifs : Plein 10 € / Groupes 7 € / Étudiants 5 € / Gratuit pour les moins de 16 ans

Renseignements et réservations auprès du service culture de la Mairie de Chambly au 01 39 37 44 00

Les Tréteaux de France sont désormais dirigés par Robin Renucci, qui succède à Marcel Maréchal (10 ans à la tête des Tréteaux de France). Il a pris ses fonctions le 2 juillet 2011.

"Je souhaite découvrir et faire découvrir de nouvelles formes théâtrales, m’associer à des équipes nouvelles, à des auteurs, à des metteurs en scène, mettre les technologies contemporaines au service de la production des symboles et des imaginaires, voyager dans des univers esthétiques, artistiques et sociaux très variés, faire voyager ces univers aussi.
Ce début de 21ème siècle nous impose d'inventer de nouvelles mises en relation du théâtre aux territoires et aux hommes et aux femmes qui les font vivre. Les Nouveaux Tréteaux de France participeront à cette invention. Nous diffuserons des spectacles bien sûr, mais la plupart seront produits grâce aux liens que nous aurons tissés avec celles et ceux qui voudront s'associer aux aventures artistiques que nous proposerons de tenter. Pour les Tréteaux, faire, c'est faire avec. Faire oeuvre, c'est oeuvrer avec. La création est partage. Nous serons une fabrique nomade des arts et de la pensée."
Robin Renucci, Directeur des Tréteaux de France.

"C’est certainement la pièce la plus autobiographique de Molière. L’humanité profonde qui se dégage de tous les personnages mérite à mon sens une réflexion approfondie. Le mal-être généralisé de ces hommes et de ces femmes rend la pièce violente, sourde et drôle et ce n’est pas un paradoxe car l’humour est omniprésent et permet la survie dans une époque policée où le paraître régente les rapports humains. La mise en scène est donc tendue vers cet objectif.L’extrême intemporalité du propos de Molière est remarquable. Car ce n’est rien moins que notre rapport du monde à l’amour et au pouvoir qui est le sujet de la pièce.
Tous les personnages du Misanthrope développent des stratégies de survie. Ayant choisi de vivre proche de la cour, ils doivent en assumer les règles et les conséquences. Dans ce formidable jeu de société, pas d’alternative, on se plie ou l’on part. Encore faut-il en avoir la force et ne pas être en état d’amour et par conséquent de faiblesse. L’affectif ronge Alceste. Tous sont également perturbés mais s’imposent un masque de société.
Cette incapacité à dominer le sentiment, cette contradiction, cet état de torture mentale a fait la vie de Molière. Il nous les restitue ici et la magie de l’œuvre transforme le drame personnel en mythe qui nous questionne tous les jours."
Serge Lipszyc, metteur en scène de la compagnie Matamore.

Envoyer cette page par courriel Haut de page
Ma radio Chambly
AlloChambly
Facily, la vie facile à Chambly