Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Archives - Cadre de vie > Chambly en ZSP, le mot de Michel Françaix

Chambly en ZSP, le mot de Michel Françaix

« Depuis que Manuel Valls a dévoilé sa liste de zones prioritaires, je ne cesse d’être interpellé par les journalistes ou par mes administrés qui ne comprennent pas pourquoi Chambly côtoie, dans cette liste, St-Denis ou les quartiers nord de Marseille !
Évidement si l’on considère, Chambly petite ville qui n’abrite ni bandes, ni gangs, ni trafic de drogues organisé, on peut s’interroger.

Tout d’abord, il est important de savoir que cette liste établie par le ministère de l’intérieur, ne définit pas le classement des endroits les plus dangereux de France.
C’est une liste qui met en lumière la diversité des problèmes pour tenter d’apporter des solutions plurielles et adaptées. Les villes choisies deviendront ainsi, des laboratoires pour tester des dispositifs de lutte contre les différentes formes de délinquance.
Quel est donc le problème de Chambly et de bien d’autres petites villes qui bénéficieront ensuite, des mesures testées à l’automne ?
Si Chambly a été choisie, c’est en raison de la recrudescence de cambriolages et de vols de voitures. Ces actes ne sont pas le fait d’une délinquance locale, mais d’une délinquance venue d’Île de France.
Un constat ; A Chambly le nombre de gendarmes est insuffisant, en outre leur secteur comprend d’autres villages, ce qui ne leur permet pas d’être sur place en permanence.
En effet, les effectifs de gendarmerie par habitants, sont identiques à ceux de la Creuse ou de la Nièvre, alors que nous sommes pratiquement aux portes de Paris ! Ils sont deux fois moins nombreux qu’à Persan et trois fois moins qu’à Beauvais ou Compiègne.
Difficile donc, de lutter contre ces délinquants inconnus sur place, qui viennent faire leur coup pour disparaître aussitôt.
Même si le nombre de délits n’est pas encore, heureusement, catastrophique ce classement en zone prioritaire va permettre d’anticiper les problèmes et de trouver des réponses à des symptômes inquiétants !
En politique, comme en médecine, il est plus efficace et moins couteux de prévenir que de guérir.
Si cette politique d’anticipation avait eu lieu, depuis longtemps, nous n’en serions pas là où nous en sommes dans de nombreuses villes.
Peut-on vraiment nous reprocher de vouloir empêcher la gangrène de gagner du terrain, ce n’est pas pour ça qu’on ne s’attaque pas aussi à des zones plus dangereuses.
S’attaquer à la délinquance sous toutes ses formes, voilà l’objectif de ce plan de zone prioritaire. Toutes les mesures prises avec succès seront étendues par la suite à d’autres endroits !
Réfléchir, prévoir, agir, voici les maîtres mots de ce dispositif .»

La chaine télévisuelle itélé a réalisé un petit reportage en centre-ville avec plusieurs interviews de camblysiens. Certains parlent de leur ville comme d’un endroit paisible, d’autres voient plutôt cette classification comme une mesure de prévention positive.

Cliquez ici pour visionner le reportage :

http://www.itele.fr/video/chambly-une-zone-de-securite-prioritaire-plutot-tranquille

Envoyer cette page par courriel Haut de page
Ma radio Chambly
AlloChambly
Facily, la vie facile à Chambly